Une dépêche AFP-Qb arrivée en ce jour de Toussaint relate une bien étrange affaire. Malheureusement, la transmission a été interrompue par les intempéries et le froid. Les photos ont toutefois pu parvenir à l'agence.

"Tout avait pourtant bien commencé. Une cérémonie grandiose, présidée par Sa Sainteté des Ours, lui-même. Les mauvaises langues avaient d'ailleurs prétendu que le Rex Ursorum lui avait un peu forcé la main pour qu'il soit présent au sacre... Toujours est-il que la bénédiction fut donnée et la Couronne élevée au dessus de la ruine...euh, pardon, la Reine, la consacrant parmi les Grands de la Cour des Desperate FrenchBears.

DFB_Le_sacre_2008_by_Qaherabear__PM

Tout semblait si merveilleusement ordonné au moment où l'artiste immortalisa la scène.

Oui mais voila... Une bouteille de rhum.

Une malheureuse bouteille de rhum blanc oubliée -à moins qu'un complot l'ait sciemment laissée là, à la façon d'une machine infernale?- a entraîné une cascade d'évènements dramatiques!

Il faut croire que le démon lui-même s'y cachait. Ne pouvant résister à ses tendance alcooliques notoires, Sa Sainteté des Ours s'est ruée sur la bouteille, la vidant quasiment d'un seul trait à la façon d'un vortex de lavabo.

Profitant de ce moment d'égarement, la Reine qui désirait bien davantage que le simple rôle de concubine soumise agenouillée comme une pauvresse sur son coussin (même pas confortable en plus, le coussin!) bondit sur le Rex Ursorum -qu'on nomme souvent avec affection, "la grosse" dans les couloirs du Palais) en criant "à moi le pouvoir!".

Aussitôt, la cour des Grands se joignit à elle et, jugeant que la chance sourirait au plus audacieux, chacun tenta d'écraser l'autre pour parvenir au précieux diadème, par la force ou par la ruse...

DFB_A_moi_le_pouvoir_2008_by_Qaherabear_PM

S'ensuivit une mémorable mêlée que Léon Zitrone lui-même, aux temps bénis des médias tout à fait libres et non censurés de l'ORTF, aurait eu du mal à commenter tant le match fut difficile et parfois chaotique. Un document iconographique exceptionnel peut d'ailleurs témoigner de la brutalité de ce revirement. Pourtant, une fois de plus -car les révoltes de palais sont régulières à la Cour- la sensualité triompha.

Les corps virils mélangés, les souffles si proches, les muscles bandés furent le prélude à une gigantesque et délicieuse part..."(transmission interrompue)

Toute ressemblance avec ceci

couronnement_napoleon_gr

David, le sacre de Napoléon Ier (détail)

ne serait...pas fortuite du tout!

(Photos ci-dessus: Le Sacre by Qaherabear, 2008. Avec Greg, Dominique, Olivier, Philippe, HQB couronnant Alex et Christophe)